Ouvrir le menu principal

Page:Alletz - De la démocratie nouvelle, ou des mœurs et de la puissance des classes moyennes en France - tome II.djvu/76

Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA DÉMOCRATIE NOUVELLE.

72

rine d’État il faut avoir des colonies et de nombreux intérêts commerciaux à protéger dans toutes les mers. Pour se procurer une marine marchande considérable, il faut activer l’esprit de commerce par un certain système de douanes, encourager la navigation par des primes en faveur des pêches lointaines, et faire disparaître de nos traités avec les puissances étrangères les clauses reconnues par l’expérience comme préjudiciables à notre navigation Soyez persuadés ’La convention conclue,!e 24 juin 1822, entre la France et les Etats-Unis, a porte un préjudice notable à notre marine. Jusqu’à cette époque, chacun des deux gouvernements avait établi des droits différentiels sur la navigation et le commerce de l’autre la France trouvait un grand avantage à cet état de choses, parce que les denrées qu’elle rapportait des Etats-Unis étant beaucoup plus encombrantes que celles que les Américains chargeaient dans ses ports, elle employait beaucoup plus de navires que ces derniers n’en mettaient en mer pour exporter nos marchandises. Il y avait là un puissant eucouragement pour notre navigation mais les Etats-Unis proposèrent d’abolir peu à peu les droits différentiels respectifs on craignit de se brouiller avec le cabinet deWashington; on céda, et ]e résultat de cette faiblesse a été de leur livrer le monopole de la navigation entre les deux pays car il était évident que notre marine, à chances égales, serait hors d’état de lutter avec la leur.

Notre marine marchande décline de jour en joui’ il résulte du tableau du commerce et de la navigation en