Ouvrir le menu principal

Page:Alletz - De la démocratie nouvelle, ou des mœurs et de la puissance des classes moyennes en France - tome II.djvu/357

Cette page n’a pas encore été corrigée


uvfu;\ ,cfi\r.xxt.

3.-) 3

n. 23

de l’Euphrate qui coule en Arménie, que de suivre l’exemple de Trajan et de Julien l’Apostat, en de large; il est encore navigable dans une certaine portion de sa longueur. Le Naharmalka est presque entièrement comblé, et le rétablissement de cet ancien canal exigerait d’énormes dépenses. Cependant le pacha de Bagdad s’oppose à ce qu’on se serve de l’autre il craint une inondation causée parla situation du lit del’Euphrate, qui est plusélevé que celui du Tigre. Quoi qu’il en soit, cepacha et celui de Bagdad désirent vivement la réussite du projet de l’Angleterre, parce qu’ils prévoientqueleur commerce avec l’Inde, qui s’élève déjà à près de 25,ooo,ooo defrancs, serait bientôt doublé et même triplé.

Du reste,larouteque les Anglais cherchent aujourd’hui à rétablir était suivie, sous le règne d’Elisabeth, par les marchands qui se rendaient dans l’Inde. On lit, dans les relations qui ont été laissées à cet égard par Fitch, EIdred, etc., qu’ils venaient de la Méditerranée jusqu’à Bir, par voie de terre; qu’ils embarquaient leurs marchandises à Bir, descendaient l’Euphrate jusqu’à Tellugia, arrivaient à Bagdad, descendaient ainsi le Tigre jusqu’au golfe Persique etparvenaient ainsi dans l’Inde. Mais ils ne suivaient pas le même chemin pour le retour effrayés, sans doute, des difficultés queleur opposaientia saison, la crue des eaux, etc.

Il y a encore aujourd’hui beaucoup de navigation de Bagdad jusqu’à Hilla bâti sur l’emplacement de l’ancienne Babylone mais elle cesse tout à fait au dessus de Hilla.

Nous devons ajouter que les Anglais pensent à rétablir simultanément une communication entre l’fnde et Sucx