Ouvrir le menu principal

Page:Alletz - De la démocratie nouvelle, ou des mœurs et de la puissance des classes moyennes en France - tome II.djvu/252

Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA DEMOCRATIE NOUVELLE.

248

les effets dont nous venons de parler, savoir la primauté du pouvoir royal la reconstitution d’une aristocratie, ~anaiblissement des classes moyennes.

L’hérédité de la pairie les lois sur les majorats et sur le droit d’aînesse, l’indemnité accordée aux émigrés, voilà pour l’aristocratie; entraves multipliées mises à la liberté de la presse, introduction du double vote dans le système électoral, licenciement de la garde nationale, voilà contre la bourgeoisie; nomination du ministère Polignac et ordonnances de 1830 établissant l’esclavage permanent de la presse, dissolvant la Chambre élective avant qu’elle eût commencé ses travaux, diminuant le nombre de ses membres, appliquant à la représentation nationale le système électif à deux degrés, et confiant, enfin, la nomination directe des députés à une assemblée qui n’aurait réuni que le quart des privilégiés du double vote voilà en faveur de la couronne.

Les classes moyennes et les classes inférieures avaient été les victimes elles ont pris en commuil leur vengeance. L’adresse votée par les deux-cent-vingt-un a plus fait, pour jeter le trône à bas, que tous les coups de feu tirés en juillet par le peuple révolté. La multitude courageuse qui affrontait, dans les rues de Paris