Page:Alletz - De la démocratie nouvelle, ou des mœurs et de la puissance des classes moyennes en France - tome II.djvu/132

Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA DEMOCRATIE NOUVELLE.

i28

Paris provoque des vocations brillantes, qui s’effacent faute de place il faut leur ouvrir carrière dans d’autres chaires il n’y a ni vie ni élan dans les facultés Isolées les hommes distingués n’y vont pas ou s’éteignent sous l’oppression de l’indifférence et de l’obscurité; il faut des centres, peu nombreux mais véritables foyers de force et de lumière; en un mot, des colonies d’hommes voués au travail de la pensée dans toutes les directions, capables de résister à la langueur, de rallier les esprits d’élite, de donner le ton et le mouvement aux villes qui les recevront. Et qu’on ne croie pas qu’il y ait besoin, pour cela, de créations soudaines et simultanées, de recrutement hâtif et de périlleuses levées de talents non éprouvés, de dépenses gigantesques non un seul point d’abord; une grande ville où soient déjà réunis des éléments nombreux; calculez ce qui manque; réformez ce qui est mauvais choisissez assemblez vos hommes, préparez les ressources et mettez tout en jeu à la fois. L’essai tenté ainsi, vous constaterez son résultat, et vous porterez plus tard votre action sur un autre point; voilà, selon nous, le seul et sûr moyen de succès Extrait du rapport fait au nom de la commission chargée de l’examen du budget pour l’exercice !83~ (ministère de l’instruction publique), pat M. Dubois députe de la 1-oire-Mcrlpure.