Ouvrir le menu principal

Page:Alletz - De la démocratie nouvelle, ou des mœurs et de la puissance des classes moyennes en France - tome II.djvu/115

Cette page n’a pas encore été corrigée


LIVRE Vft~ CHAP. XXVIII.

111

agrégations naturelles se reproduisissent dans leur ensemble et leurs rapports primitifs. Pour ce qui regarde l’organisation des conseils généraux, voici l’avenir plus ou moins lointain ue ces assemblées, si les Institutions sous lesquelles nous vivons se développent sans trop de contrariété, acquièrent leur harmonie et portent enfin leurs fruits naturels 1° les membres en seraient élus pour un terme beaucoup plus court que cet espace de neuf ans qui détruit les effets du système électif 2° leurs séances deviendraient publiques 3’ les membres de la Chambre des pairs et de celle des députés ne pourraient être membres de ces conseils. On gagnerait à cette dernière mesure adoptée par le gouvernement belge, dans sa loi d’organisation provinciale, de réserver plus d’espace à toutes les ambitions honorables que renferment les provinces, et d’ouvrir des canaux par où Cette prophétie semblera bien hardie lorsqu’on la rapprochera du système actuel qui impose à l’honneur des membres des conseils généraux l’obligation de ne pas même publier dans leur Intégralité les procès-verbaux des séances tenues par les assemblées; mais je m’appuie dans ma prédiction sur la logique et sur l’empire du temps. L’admiration du régime impérial s’éteindra insensiblement, et nous nous éloignerons des habitudes prises par les administrateurs émincnts du règne de Napoléon.