Page:Alletz - De la démocratie nouvelle, ou des mœurs et de la puissance des classes moyennes en France - tome II.djvu/110

Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA DËMOCRATH! KOUVELLE.

106

La tyrannie du législateur sur les divisions naturelles se trouvait prise au piège de cette facilité même à les changer; car une fois que l’on renonçait au partage du royaume, tel que les siècles l’avaient opéré, il fallait errer entre d’innombrables bornes.

Mirabeau confessait avec énergie le sentiment d’incertitude qui l’avait agité, parmi tant de modes de partage, lorsqu"il disait à l’assemblée nationale, dans la séance du 10 novembre 1789 f( J’ai tenté de refaire les divisions de mille manières j’ai mis les mêmes surfaces tantôt en triangles, tantôt en carrés; mais c’est en vain que j’ai épuisé toutes les figures géométriques la distribution inégale de la population et des richesses se jouait de mes efforts.

Quel était le principal but de la Constituante en morcelant le territoire et en tirant toutes ces lignes à travers les intérêts et les affections C’était de se préserver de la république fédérative, et, en outre, comme le déclarait le rapporteur du Comité de la constitution « de ne pas laisser subsister dans l’État le germe de l’aristocratie déchue et des priviléges abolis, par une division qui, les rappelant sans cesse, aurait pu offrir la tentation et les moyens de les rétablir. »