Page:Allais - Le Parapluie de l’escouade.djvu/91

Cette page a été validée par deux contributeurs.


LAPINS DE FRANCE
ET
GRENOUILLES BELGES


Des explorateurs dignes de foi m’ont conté, jadis, que l’art culinaire allemand comporte le lapin aux confitures.

Je ne sais si, à l’instar du lièvre, qui aime tant à être écorché vif, le lapin adore les sucreries, mais il faudra bien qu’il s’y mette, si j’en crois la dernière séance de l’Académie des sciences.