Ouvrir le menu principal

Page:Allais - Le Parapluie de l’escouade.djvu/79

Cette page a été validée par deux contributeurs.


LE RÉVEIL DU 22


Lundi matin, j’ai bien ri, mais là, bien ri ! Et quand j’y repense, j’en ris encore.

J’avais passé la journée de dimanche à Versailles avec quelques débauchés de mes amis.

La journée fut calme, mais la soirée ne se passa point sans les plus fangeuses orgies. Intempérance et luxure mêlées !