Page:Allais - Le Parapluie de l’escouade.djvu/45

Cette page a été validée par deux contributeurs.


TROP DE KANGUROOS


À l’heure qu’il est, Paris — si je sais compter — ne recèle pas, en son enceinte, moins de trois kanguroos boxeurs[1].

Ce chiffre de trois, qui serait insignifiant s’il s’agissait de dénombrer les étoiles du firmament ou les grains de sable du désert, revêt un caractère spécial d’importance

  1. Depuis que l’auteur écrivit ces lignes, une grande accalmie s’est produite. Le kanguroo boxeur a émigré vers d’autres cieux.