Ouvrir le menu principal

Page:Albanès,Les mystères du collège,1845.djvu/48

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
MYSTÈRES

Collégiens et hannetons font chorus à qui mieux mieux, et dans sa colère, le pion ne serait pas éloigné de croire qu’il y a eu conspiration méditée, combinée des deux parts… et alors il médite à son tour une Saint-Barthélemi de hannetons… Le pion de collège hannetonicide ! Et pourquoi pas ?


Albanès,Les mystères du collège,1845 048.jpg



dans sa fureur il eût mis le pied sur… un éléphant.

Une autre fois ce ne sera pas le tour aux hannetons conspirateurs, mais aux insolentes mouches qui, affublées d’un petit cornet de papier qu’on leur a enfoncé, non pas dans le cœur, le collégien n’est pas si cruel, mais ailleurs, voltigent en sens inverse dans toute la classe et ne se gênent pas pour aller se poser dans cet équipage sur la figure du pion.