Ouvrir le menu principal

Page:Albanès,Les mystères du collège,1845.djvu/41

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
33
DU COLLÈGE.

Ce professeur respectable et très-aimé de ses élèves avait, contre son habitude, quitté un instant ses lunettes, et au lieu de les placer dans la poche de son gilet, il les laisse tomber à terre.

Un collégien les aperçoit et les ramasse. Il ignorait, gardez-vous bien d’en douter ! qu’elles appartinssent au professeur, autrement… Son premier mouvement fut de braquer les lunettes sur son nez… Et tous ses camarades d’étouffer leur envie de rire.

Le professeur cherche dans toutes ses poches. Pas plus de lunettes que sur la main… cependant, il a besoin d’y voir clair.

Enfin, il se hasarde. « Messieurs, n’auriez-vous pas trouvé mes lunettes ?


Albanès,Les mystères du collège,1845 041.jpg

— Non, monsieur, répond hardiment celui qui les avait sur son nez.