Ouvrir le menu principal

Page:Albanès,Les mystères du collège,1845.djvu/22

Cette page a été validée par deux contributeurs.
14
MYSTÈRES

sistés de gendarmes, et les pions seraient tous morts d’effroi.

Juillet 1830 vous a rendu vos tambours, mais ce fut tout.


Albanès,Les mystères du collège,1845 022.jpg

Ce qu’il y a de plus clair pour vous dans tout cela, c’est que sous l’Empire on vous faisait manger force haricots, que vous en mangez encore, et que ce régime parait devoir se perpétuer sous… tous les régimes.

Nous ne ferons pas l’historique intérieur d’autres collèges : ce serait vous ennuyer, et nous voulons faire l’opposé.

Si l’étude vous fait répandre des larmes amères, espérons que nos pages les sécheront ; elles mettront sous vos yeux vos espiègleries de collégien, vos joies, vos heureux jours, vos tribulations, vos petites vengeances, en un mot les mœurs du collégien depuis son début jusqu’à sa sortie. La route à parcourir est piquante ; le jeune homme battra des mains, l’homme fait sourira complaisamment à son passé.