Ouvrir le menu principal

Page:Albanès,Les mystères du collège,1845.djvu/16

Cette page a été validée par deux contributeurs.
8
MYSTÈRES

Le voilà, en 781, qui s’avise de fonder une école qui devint l’origine de toutes les autres en France. Oh ! mais c’est qu’il attachait à son école une extrême importance ! Il allait jusqu’à la visiter lui-même, et interroger les jeunes gens pour juger de leurs progrès. Il allait plus loin encore, ce roi


Albanès,Les mystères du collège,1845 016.jpg

minutieux : il prenait les cahiers des mains des écoliers pour juger de leur écriture. Une histoire secrète, très-secrète de ce prince, rapporte qu’il n’était pas toujours très-content sur ce dernier point.

Quelle surveillance ! Tudieu ! quel homme c’était que ce Charlemagne !

Ah ! s’il revenait parmi nous, le ministre de l’instruction publique, reconnaissant des idées et quelque mérite en lui, serait capable de l’engammer sur-le-champ et de lui donner