Ouvrir le menu principal

Page:Aimard - Rayon de soleil, 1866.djvu/24

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
24
les drames du nouveau-monde

Cela, décidément, voulait dire quelque chose :

— Ah ! ah ! s’écria-t-il, je saurai ce qu’il en est !

Ses regards, remontant le cours de la rivière, aperçurent une certaine quantité de petits objets semblables qui suivaient le fil de l’eau en droite ligne, à partir d’un point facile à reconnaître. À environ deux cents pas en amont se trouvait, penché sur la rivière, un arbre entièrement semblable à celui qu’occupait Vanderbum : c’était de là que semblaient venir les petits canots en écorce.

— Ce ne peuvent être ces deux mauvais garnements d’enfants qui se livrent à cet exercice, murmura-t-il ; je sais bien que l’envie de mal faire et de tourmenter le pauvre vieux papa ne leur manque pas ; mais ils ne seraient pas capables de sculpter d’aussi jolis petits bateaux, et ils ne seraient pas assez adroits pour les lancer de façon à me rejoindre. Non, il y a quelqu’un sur cet arbre, il agit ainsi pour attirer mon attention : cependant, j’ai beau regarder je ne vois personne.

Après un long examen, il finit par s’apercevoir qu’une branche de l’arbre en question s’agitait