Page:Aimard, Auriac - Le Mangeur de poudre.djvu/76

Cette page n’a pas encore été corrigée


— Vous me faites plaisir. Ainsi quelle était la cause immédiate et congrue de votre absence pendant la classe d’avant-hier.

— Eh ?… quoi… ? Sir… ?

— Pourquoi n’etiez-vous paa à l’école avant-hier ?

— Moi et Bill… ?

— William, je pense.

— Moi et William nous sommes allés à la chasse aux nids ; et Bill…

— William, souvenez-vous bien.

— Oui, William m’a fait tomber d’un arbre, et je me suis rompu le cou.

— Rompu le cou s’écria Nathan Dodge : qui donc vous l’a remis ?

— Papa m’y a mis une compresse et ça va bien maintenant.

— À merveille, sir soyez plus prudent une autre fols. Ézéchiah.

— Sir… eh… ? quoi… sir… ?