Page:Aimard, Auriac - Le Mangeur de poudre.djvu/57

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




CHAPITRE TROISIÈME


LE CLUB AU VILLAGE


En quittant le colporteur, Dudley poursuivit sa route jusqu’au fort de bois dont nous avons parlé, situé sur un rocher à pic dont la base plongeait dans les ondes vertes de l’Ohio.

Dudley était un grand et beau jeune homme, âgé de vingt six à vingt sept ans aux yeux bleus pleins de franchise et de résolution ; au visage souriant et doux.

Arrivé depuis quatre ou cinq mois dans le village que nous appellerons Adrianopolis, il y avait fait une pause, annonçant qu’il se rendait