Page:Aimard, Auriac - Le Mangeur de poudre.djvu/234

Cette page n’a pas encore été corrigée


vouement paternel. Pour assurer ma fuite et celle de fille, il s’est laissé tuer par Hugh Overton ! voici le témoin !

Sur un signe Caton s’avança, et d’une voix émue fit le récit de la scène suprême dont il avait été le spectateur, au moment où il se glissait dans le bois pour rejoindre Dudley après son évasion.

Quand le nègre eut terminé sa narration, la séance fut levée, et la foule s’écoula, vivement impressionnée de ce qu’elle venait d’apprendre.

Le terrible Nathan Dodge se rencontra à la porte avec ses amis le tailleur, le cordonnier, pt M. Perkins.

— Eh bien leur dit-il avec un sérieux imperturbable, vous voilà au courant des affaires de «  ce Dudley !   » Êtes-vous contents ?

Les trois honorables membres du club de curieux s’éclipsèrent sans mot dire, comme des ombres.