Page:Adelsward-Fersen - Notre-Dame des mers mortes (Venise).djvu/189

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



VIII

LA PRIÈRE


— Venez ce soir sur le grand Canal. Vous m’y rencontrerez avec grand’père. Nous causerons d’avenir… Telle avait été sa prière. Et Jacques se souvenait par ce lendemain clair, par ce matin ensoleillé de l’heure passée la veille, en muette union, en caresses d’extase. Il se souvenait de l’heure et de son silence, de l’histoire interrompue par le passage des barques, de la nuit sur tout cela. Une fois de plus il n’avait pas osé. Sa jeunesse comme honteuse n’avait pas voulu s’offrir. Et puis il sentait naitre en lui