Page:Adam - Le Serpent noir (1905).djvu/267

Cette page n’a pas encore été corrigée


262 LE ÈERPENT Nom tures et des perspectives paiement dessinées. Nous aimàmes deux autels de style jésuite dressant, en haut de colonnes torses les cintres echancrés de leurs frontons noirs et blancs. Une grille délicate enferme le chœur dans une corbeille de fer forgé aux volutes maigres et aux rinceaux étroits. Agenouillée contre ce chef-d'œuvre de fBI`l`ODI`lCl`lB, M`"‘° Goulven me- parut aussi frêle et·raidie, non moins sobrement. parée. Ses gestes droits, et ses formes anguleuses `enfermaient la même idée .du dieu que celle signi- fiée par les ors de l’autel, des chandeliers, du taber- nacle. Elle pria tiévreusement. L‘épiderme roussàtre de son visage était un peu caressé par le rayon du crépuscule qui transparaissait au vitrail. Demandait- elle a la Providence de la secourir en ses déboires?' Sans le voir, la mere de Gilberte examinait le buste en or de saint Cornély mitré, la crosse aux doigts, et la poitrine ouverte par un oculaire, derriere quoi. repose une relique minuscule et mal visible. Je dis au docteur que je trouvais madame Helene- un peu flétrie, chose étonnante, et que la peur de le - quitter, dans une huitaine, l’avait ainsi transformée, fâcheusement, tout à coup. Lui ne broncha point. Alors je lui murmurai que= cette belle femme l’aimait sûrement, que nous nous · en apercevions tous, et qu’il avait tort de me CBlGI"' une sympathie mutuelle dont j’étais le confident obligé par mes sens perspicaces. —- Tu te trompes, tu te trompes... Comment veux—tu. que cette créature ait pour moi la moindre inclina-— tion?... Tu t'amuses! ' Mais, en parlant, il me saisit le bras et me et sortir de l’église. Dehors il étouffa :