Page:Adam - Le Serpent noir (1905).djvu/194

Cette page n’a pas encore été corrigée


ils ssmmntr Nom 189 .l’essayai de la diriger. Elle se débattit. Elle poussa de nouveaux cris déchirants. Je lâchai ses doigts. Il m’eut déplu qu’elle pût conserver un souvenir tres désagréable de notre contact sur ce roc. Adorée par ces dames La Revelliere, elle pouvait, en me détestant, les influencer de la pire façon. J ’y réfléchis, en la regardant se moucher dans un tout petit fou- lard que le vent essayait de lui ravir, pour comble d’infortune t... Là—haut, madame Hélène n’était qu’une silhouette de perfection interposée entre le soleil et mes yeux. L’accent de sa voix nous parvenait confus; je ne distinguais pas ses mots; mais je l’avertis, du geste, que j’al1ais, avec sa fille, quérir Domino. —· Voyons, Gilberte,`est—ce là ce que vous désirez? Je vais vous aider à descendre. , — —— Vrai? ' -—- La preuve... i Déjà je m’étais assis ·sur l’extrême bord de notre formidable piédestal, et je m’apprêtais à me laisser choir plus bas en fléchissant les jarrets. Ce que je fis sans peine. La, je cherchai quelque saillie en bonne place afin de me rehisser vers Gilberte et lui offrir les échelons _de mes bras, de mes épaules, de mon dos... Elle nie regardait agir, muette, en reniflant et ravalant ses sanglots. Lorsque je lui tendis les mains pour qu’el|e y posàt les pieds, elle eut une répu- gnance visible à me confier le bout de sa précieuse personne. Son air habituel reparut, grave et dégoûté du monde. Pourtant, elle daigna se risquer sur l’étrier que lui présenta le nœud de mes mains, et sauter ainsi vers l`assise inférieure. De là, sans m’attendre, elle dégringola, par les degrés énormes, convertsde goémons humides. Elle franchit leurs M.