Page:Adam - Le Serpent noir (1905).djvu/104

Cette page n’a pas encore été corrigée


· LE sunrmar Nom ,. 99 tartine au fromage fondu saupoudré de chapelure, c’est l’ambroisie ! Madame La Revellière s’indigna tout à fait : -— Le fromage fondu l Mais ça empeste !... -—- Vous trouvez ‘?... Tant pis pour les nez fins... A Chicago, les pauvres diables déjeunent de ce par- fum, afla porte des bars, sans avoir besoin d'y entrer; je vous le jure !... Gilberte ne put s’empêcher de rire. Ce qui nous réconcilia. Nous parlâmes de la gastronomie chez les anciens et les modernes. On cita les lamproies engraissées avec des esclaves vivants : c’était obliga- -toire. De la sorte, mes goûts et mon individu furent exclusivement l’objet des propos durant ce premier repas. Apres le dessert, je voulus du café froid au lieu du café chaud que chacun humait. Ainsi fut—il nécessaire de s’occuper de moi, de me servir à part, de m’interroger sur cette bizarrerie. Je demeurai le personnage, tandis que ce pauvre savant de Goulven et les deux veuves parlementaires n’avaient qu’a m’entendre, a m’applaudir tout haut, à me blâmer tout bas. Rien ne vous donne de l’autorité sur les gens comme ces façons. Dans_ toute compagnie ou je suis ` inconnu, je commence par insister sur la particularité de mes habitudes gourmandes. Tantôt je retourne mon verre vide sur la nappe et je déclare a mes voi- sins, que je me prive de boisson, crainte de trop engraisser. Tantôt je refuse tous- les mets en accu- sant leurs sauces de provoquer la dyspepsie. Presque toujours je sollicite les domestiques de m’apporter une chose spéciale: tartines grillées, œufs, biscuits, quand les autres mangent du pain ordinaire, des