Page:Abensour - Les vaillantes, 1917.djvu/87

Cette page n’a pas encore été corrigée


CHAPITRE IV


Les Femmes et la Défense Nationale.


Une enquête effectuée en août-septembre 1915 par les inspecteurs du Travail, sur l’ensemble des établissements industriels a montré que bien des industries qui avant 1914 n’occupaient que peu ou point de femmes, leur avaient fait désormais une large place. Ainsi en est-il pour les industries d’alimentation, les industries du papier ou du livre (conduite des grandes presses d’imprimerie), des industries textiles (conduite des batteuses, des cardes, des métiers à tisser), des industries du cuir ou du bois (conduite des scie à rubans, des raboteuses et des polissoirs), du travail de la briqueterie, de la céramique et de la verrerie, industries du caoutchouc où plus de 2 000 femmes sont employées, des industries chimiques et métallurgiques enfin.

Arrêtons-nous seulement sur celles-ci qui représentent l’aspect le plus intéressant de l’entrée des femmes dans notre vie industrielle.

Depuis son arrivée au sous-secrétariat des munitions,