Page:A - Noms des personnes arrêtées lors de l'émeute BAnQ Québec E17S10D1661-918.djvu/5

Cette page a été validée par deux contributeurs.

Le lendemain, cinq avril, Jules Jolicœur a comparu à nouveau devant l’Hon. Juge Langelier, pour répondre à l’accusation d’avoir causé du dommage à la propriété mobilière (C.C.539), un tuyau à incendie, de la cité de Québec lors d’un incendie en la dite cité. Il a encore plaidé non coupable à cette deuxième accusation, et après objection des représentants de la Justice et de la Milice d’Ottawa, il a été admis à caution, et son procès sur cette dernière accusation a été fixé au onze avril courant.

Le six avril, les trois personnes dont les noms suivent, arrêtées par ordre des autorités militaires, furent régulièrement mise en accusation devant l’Honorable Juge Langelier après plainte assermentée par le Lieut. L. G. Morissette, contre la première, et par le Major Gregor Barclay contre les deux dernières, pour avoir pris part à une assemblée constituant une émeute, le 30 mars dernier. Ces personnes sont : -

1.- Napoléon Belleau, 242 Latourelle,
2.- Émile Rochette, 25 St-Léon,
3.- Lucien Miller, 141 Boulevard Langelier.

Ils ont tous les trois plaidé non coupables, ont demandé un procès par jury. Le premier a été admis à caution et son enquête a été fixée au dix avril courant ; les deux derniers ont été envoyés en prison et leur enquête a été fixée à cet après-midi, huit avril.

Ce huit avril, sur plainte assermentée par le Major Gregor Barclay, les deux soldats dont les noms suivent, arrêtés par les autorités militaire, ont été mis en accusation devant l’Honorable