Ouvrir le menu principal

Page:A. Challamel.- Les Clubs contre-révolutionnaires.djvu/160

Cette page n’a pas encore été corrigée


aux membres du club de se réunir. Dans ce club se fondit celui des Fédérés, dissous par la loi (1).

Les patriotes ne se trompèrent pas sur les intentions des membres du Club monarchique ou des Amis de la Constitution monarchique . On le voit bien dans la pièce suivante, intitulée : Liste des aristocrates de toutes les couleurs, composant le Club monarchique (2), laquelle courut dans le public, laquelle est le seul document sur les membres de cette Société.

Elle contient cette appréciation :

« Quelle est donc cette secte opiniâtre, qui s’intitule les Amis de la Constitution monarchique ? Quelle est sa composition ?... «(Quels sont donc ces hommes qui s’annoncent avec tant de fracas, qui font de si pompeuses charités, et qui distribuent des imprimés d’une main, et de l’argent de l’autre, et qui alarment enfui les amans de la Liberté ?...

« Telles sont les questions que se faisait à lui-même un vçai Patriote. Tourmenté par ses pensées, il court, il cherche, il questionne, pourconnoître ces amis si chauds de la Monarchie, ou plutôt des viles douceurs de l’esclavage ; mais en vain il s’agite, il ne rencontre que des notions vagues et incertaines. Enfin, le hasard et sa bourse le conduisent auprès d’un des Agioteurs subalternes de ce Club important : le marché est bientôt conclu, et notre Patriote emporte la liste, aussi content qu’un héros de cour qui vient d’acquérir un commandement avec cent courbettes. Il s’empresse d’en faire part à ses concitoyens. Ils verront que cette honorable assemblée est composée, en grande partie, d’aristocrates fieffés et connus pour tels, des hypocrites du Club de 89 (3), de plusieurs intriguans [sic], de quelques citoyens trompés, et de beaucoup de trompeurs. » IX

Bientôt, on répandit dans le public la liste suivante : NOMS DES ARISTOCRATES

COMPOSANT LE CLUB MONARCHIQUE

PRÉSIDENT.

DuBERGiER, Avocat de Rordeaux, ci-devant Membre du Comité miUtaire de l’Hôtel-de-Ville ; Orateur fallacieux et impératif. (1) Voir Club des Fédérés. 11 s’agit d’un ( ;lub non déniocraUque, naturellement. (2) Bib. Nat., Lb 39/3392. Pièce parue en décembre 1790 ou en janvier 1791. (3) oT Société dç 1789,