Page:A. Belot - Les Stations de l’Amour.djvu/160

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


terai pas mes amies d’ici.

Je t’adore, plus que jamais, ma Cécile.

Pour la vie,
Ton Léo.



— 158 —