Page:Œuvres de Walter Scott, Ménard, traduction Montémont, tome 12, 1838.djvu/470

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dit Dennet en se tournant vers lui d’un air de mauvaise humeur ; et ce ne fut qu’avec beaucoup de peine que son camarade et le ménestrel parvinrent à lui en faire reprendre le fil. « Ces deux frères, qui étaient à jeun, puisque le révérend père ne veut pas qu’ils fussent ivres, dit-il, avaient passé une bonne partie de la journée à boire de l’ale, du vin, que sais-je ? quand tout-à-coup ils entendirent un profond gémissement, un grand bruit de chaînes, et le spectre d’Athelstane entra dans l’appartemement en disant : « vous, pasteurs infidèles… »

— C’est faux, dit le moine, il n’a pas prononcé une parole.

— Oh, oh ! frère Tuck, » dit le ménestrel en tirant le moine à part, « vous venez de faire lever le lièvre ! je vois…

— Je te dis, Allan-a-Dale, que j’ai vu Athelstane de Coningsburgh aussi distinctement que les yeux d’un mortel peuvent voir un homme vivant. Il était couvert de son linceul, et exhalait une odeur de sépulcre. Un tonneau de vin des Canaries ne l’effacerait pas de ma mémoire.

— Allons donc, frère Tuck ! crois-tu pouvoir te moquer ainsi de moi ?

— Dis que je suis un menteur, s’il n’est pas vrai que je lui ai porté avec mon bâton un coup qui aurait suffi pour terrasser un bœuf, et que le bâton a passé à travers son corps comme à travers une colonne de fumée.

— Par saint Hubert ! voilà une histoire bien étonnante, et bien propre à être mise en ballade sur l’air ancien de : Quel chagrin pour un vieux moine !

— Ris tant que tu voudras, Allan ; mais si jamais tu m’attrapes à chanter une pareille ballade, je veux que le diable m’emporte la tête la première. Non ! non ! j’ai de suite formé la résolution de faire une bonne œuvre ; et c’est pourquoi je viens voir brûler une sorcière, ou assister au jugement de Dieu dans un combat, ce qui est une action très méritoire. «

Tandis qu’ils s’entretenaient ainsi, la grosse cloche de l’église de Saint-Michel de Templestowe, vénérable édifice situé dans un hameau à peu de distance de la commanderie, se fit entendre et mit fin à leurs discours. Ces sons lugubres parvenaient successivement à l’oreille, ne laissant entre eux qu’un intervalle suffisant pour que celui que l’on venait d’entendre se perdît dans le lointain avant qu’un autre lui eût succédé. Ce signal solennel, qui annonçait le commencement de la cérémonie, répandit la terreur