Page:Œuvres de Walter Scott, Ménard, traduction Montémont, tome 12, 1838.djvu/17

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



ÉPÎTRE DÉDICATOIRE

AU RÉVÉREND DOCTEUR DRYASDUST[1],
MEMBRE DE LA SOCIÉTÉ DES ANTIQUAIRES
DEMEURANT DANS CASTLE-GATE À YORK.


Mon estimable et cher Monsieur,

Il est presque inutile de mentionner les nombreuses et diverses raisons qui me portent à placer votre nom en tête du présent ouvrage. Cependant la principale de toutes trouverait sa réfutation dans les imperfections de ce travail. Si j’avais cru pouvoir le rendre digne de votre patronage, le public aurait vu combien il était naturel et légitime qu’une production destinée à décrire les antiquités nationales de l’Angleterre, particulièrement sous nos ancêtres les Saxons, fût dédiée à l’auteur illustre des Essais sur la coupe du roi Ulphus, et sur les terres par lui concédées au patrimoine de saint Pierre. Je crains toutefois que la contexture incomplète et commune du résultat de mes recherches n’attire à mon livre une sorte de réprobation de la part de cette classe orgueilleuse qui a pris pour devise detur digniori. Au contraire, je serai peut-être accusé de présomption en plaçant le nom respectable du docteur Jonas Dryasdust au frontispice d’une œuvre que les graves antiquaires voudront reléguer parmi les frivoles romans ou nouvelles du jour. J’éprouve le besoin de combattre par anticipation une telle censure : car bien que je pusse laisser à l’amitié le soin de mon apologie, néanmoins je ne voudrais pas, devant le public, demeurer convaincu d’un crime tel que celui dont je redoute d’avance d’être accusé.

Je dois donc vous rappeler que, quand je vous parlai pour la première fois de ce genre de compositions, dans l’une desquelles les affaires domestiques et privées de notre docte ami du nord[2], Old-

  1. Mot formé de dry, sec ; as, comme ; et dust, poussière. Un tel nom convient parfaitement à un antiquaire ou à un érudit qui se dessèche sur des bouquins poudreux. a. m.
  2. C’est-à-dire de l’Écosse. Oldbuck, dont il va être question, est le personnage principal du roman qui a pour titre l’Antiquaire. a. m.