Page:Œuvres de Descartes, éd. Cousin, tome V.djvu/159

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LES MÉTÉORES.