Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, X.djvu/36

Cette page n’a pas encore été corrigée


ques de Rennes, Rodez, Amiens et Soissons, ensemble des Srs Grandin, L’Estocq, Morel, Bail, Chapelas, Chamillard, du Saussoy, et des peres Nicolaï et Gaugy, docteurs en théologie de la Faculté de Sorbonne, que Sa Majesté a commis à cet effet pour donner leur advis, et estre dressé procez- verbal, et le tout rapporté à Sa Majesté, et y estre pourveu ainsi qu’il appartiendra ; le procez-verbal desdits commissaires du 7 me du présent mois de septembre, par lequel, aprez avoir diligemment examiné ledit livre, ils déclarent que les hérésies de Jansenius, condemnées par l’Eglise sont soustenues et défendues tant dans lesdites Lettres de Louis Montalte et dans les Notes de Guillaume Wendrok, que dans les Disquisitions adjointes de Paul Irenée; que cela est si manifeste, que, si quelqu’un le nye, il faut nécessairement, ou qu’il n’ait pas leu ledit livre, ou qu’il ne l’ait pas entendu, ou, ce qui pis est, qu’il ne croye point hereticque ce qui a esté comme hereticque condemné par les sainctz pontifes, par l’Eglise gallicane, et par la sacrée Faculté de théologie de Paris ; que la detraction et pétulance est tellement familière à ces trois Auteurs, qu’ils ne pardonnent à la condition de personne, et non pas mesme au souverain pontife, aux rois, aux evesques, 2 et aux principaux ministres du royaume, à la sacrée Faculté de théologie de Paris, ny aux familles religieuses ; et que ledit livre est digne de la peyne ordonnée de droit pour les libelles diffamatoires et livres hereticques.

Ouy le rapport du sieur Baltazar : Et tout considéré, Sa Majesté estant en son conseil, a ordonné et ordonne que ledit livre, intitulé Ludovici Montaltii Litterœ Pro-

i. rois, aux, addition autographe.

î. et, addition autographe.