Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/371

Cette page n’a pas encore été corrigée


355
DIX SEPTIÈME PROVINCIALE


doit ? Et quel sujet en eust-il eû, puisque ce n'estoit pas l'Arianisme qu'il ¹y defendoit ; mais la verité de la foy, qu'il pensoit y estre? Si ces deux Saints fussent convenus du veritable sens de ces Escrits, et qu'ils y eussent tous deux reconnu cette heresie, sans doute S. Athanase n'eust pu les approuver sans heresie ; mais comme ils estoient en different touchant ce sens, S. Athanase estoit catholique en les soûtenant, quand mesme il les eust mal entendus ; puisque ce n'eust esté qu'une erreur de fait, et qu'il ne defendoit dans cette doctrine que la foy catholique, qu'il y supposoit.

Je vous en dis de mesme, mon Pere, si vous conveniez du sens de Jansenius, et ²qu'ils fussent d'accord avec vous, qu'il tient par exemple, qu'on ne peut resister à la grace, ceux qui refuseroient de le condamner seroient heretiques. Mais lors que vous disputez de son sens, et qu'ils croyent que selon sa doctrine, on peut resister à la grace, vous n'avez aucun sujet de les traiter d'heretiques, quelque heresie que vous luy attribuiez vous mesmes ; puisqu'ils condamnent le sens que vous y supposez, et que vous n'oseriez condamner le sens qu'il y supposent.

Si vous voulez donc les convaincre, montrez que le sens qu'ils attribuent à Jansenius, est heretique : car alors ils le seront eux mesmes. Mais comment le pourriez vous faire ; puisqu'il est constant, selon

_____________________________________________________________

1. PAR. y, manque; W. ne l'a pas traduit.

2. B. [que vos adversaires]; W. inter se... et adversarios... tuos