Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/37

Cette page n’a pas encore été corrigée


son ennemy, et mesme à coups d’espée, non pas pour se vanger, mais pour reparer son honneur. Surquoy vous dites que cette opinion là est du Casuiste Victoria. Et ce n’est pas encore 1 le sujet de la dispute.

Car il n’y a point de repugnance à dire, qu’elle soit tout ensemble de Victoria, et de Lessius, puisque Lessius dit luy-mesme qu’elle est aussi de Navarre 2 et de vostre Pere Henriquez, qui enseignent: Que celuy qui a receu un soufflet peut à l’heure mesme poursuivre son homme, et luy donner autant de coups qu’il jugera necessaire pour reparer son honneur. Il est donc seulement question de sçavoir, si Lessius est 3 aussi du sentiment de ces Auteurs, aussi bien que son Confrere. Et c’est pourquoy vous ajoutez: Que Lessius ne raporte cette opinion que pour la refuter, et qu’ainsi je luy attribuë un sentiment qu’il n’allegue que pour le combattre, qui est l’action du monde la plus lasche et la plus honteuse à un Escrivain. 4 Et je soustiens, mes Peres, qu’il ne la raporte que pour la suivre. C’est une question de fait qu’il sera bien facile de decider. Voyons donc comment vous prouvez ce que vous dites ; et vous verrez ensuite comment je prouve ce que je dis.

Pour monstrer que Lessius n’est pas de ce senti-

______________________________________________________________

1. B. [là],

2. Cf. ce texte de Leys, n. 79, et les suivants, supra T. V, p. 63 sqq. — François Victoria, dominicain espagnol (1480 ?-1546). — Martin Azpilcueta, surnommé le Dr Navarre, jurisconsulte et théologien (1493-1586), oncle de St François Xavier.

3. B. aussi, manque.

4. B. [Or] ; W. Contra.