Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/352

Cette page n’a pas encore été corrigée


336
ŒUVRES


dissident Thomisiæ à Jesuitis disputationi reliquisse, nec attingere voluisse controversiam de gratiâ per se ipsam efficaci.

p. 7. ... Consequens est nullum in Ecclesiâ hæreticum dogma à quoquam defendi. Aut enim tantùm gratiam efficacem docet Jansenius, et sic à nemine jure culpatur, aut aliquid prætereà, et sic à nemine defenditur. Sive autem rectè sentiat, sive erret, prorsus tamen errore vacant ipsius defensores, qui non aliam ob causam ejus sensum damnare refugiunt, nisi quia sic illum interpretantur, ut catholicus esse à nemine negari possit [p. 357].


B. — SUFFRAGES DES CONSULTEURS


Suffrages des Consulteurs ¹ [p. 356 et 18e Pr. T. VII, p. 43].

(Avis de Saint-Amour sur les suffrages des Consulteurs, 1662 :

Je ne pus, comme j'ay dit, rien découvrir de ces suffrages pendant que j'estois à Rome ; mais il en a esté envoié des copiës que Monseigneur l'Evesque de Montpellier a reconuës en presence de Messeigneurs les Evesques d'Olone et de Gonzerans estre entierement conformes à celle que luy mesme en a rapportée. De sorte que d'une part on ne peut pas douter de la verité de ces suffrages, et que de l'autre le Decret de l'Inquisition de Rome, qui les a declarés apocryphes, est bien aisé à entendre. Car cela ne veut pas dire qu'ils soient faux et supposez, puisque si cela estoit on les auroit fait desavouer par les Consulteurs mesmes auxquels cet écrit les attribue, et on en auroit fait paroistre le desaveu ; mais seulement que ce sont pieces qu'on auroit esté bien-aise à Rome qui

___________________________________________________________

1. Ces suffrages furent publiés en 1667 par un théologien Thomiste. Dans sa préface, datée du 10 février 1657, il justifie l'authenticité de ces écrits: ils furent rapportés de Rome par l’évêque de Montpellier et par deux autres personnes, dont un religieux, qui les avaient séparément copiés, et ces diverses copies circulèrent rapidement dans Paris. Des notes du Thomiste accompagnent chaque suffrage. — Ils furent réimprimés par Nicole (Wendrock) en 1658, et par Saint-Amour en 1662 ; c'est d'après cette dernière réimpression que nous les donnons.