Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/295

Cette page n’a pas encore été corrigée


279
SEIZIÈME PROVINCIALE


d'autre voye pour rendre M. Arnauld heretique, sans offenser tant de gens qui ne vous ont point fait de mal, et entr'autres S. Thomas, qui est un des plus grands deffenseurs de l'Eucharistie, et qui s'est si peu servy de ce terme, qu'il l'a rejette au contraire, 3. p. q. 76. a. 5. où il dit : Nullo modo corpus Christi est in hoc Sacramento localiter ¹ ? Qui estes- vous donc, mes Peres, pour imposer de vostre autorité de nouveaux termes, dont vous ordonnez de se servir pour bien exprimer sa foy : comme si la profession de foy dressée par les Papes selon l'ordre du Concile, où ce terme ne se trouve point, estoit defectueuse, et laissoit une ambiguité dans la creance des fideles, que vous seuls eussiez découverte! Quelle temerité de ²les prescrire aux Docteurs mesmes ? Quelle fausseté de les imposer à des Conciles generaux ? Et quelle ignorance de ne sçavoir pas les difficultez que les Saints les plus éclairez ont fait de les recevoir? Rougissez, mes Peres, de vos impostures ignorantes, comme dit l'Escriture aux imposteurs ignorans comme vous : De mendacio ineruditionis tuæ confundere³.

N'entreprenez donc plus de faire les maistres. Vous n'avez ny le caractère⁴ ny la suffisance pour cela. Mais si vous voulez faire vos propositions plus modestement, on⁵ pourra les écouter. Car encore que

____________________________________________________________

1. Cf. ce texte de St Thomas, supra p. 251.

2. PB. de prescrire [ces termes] ; W.hujus vocis usum..... indicere.

3. Ecclesiastic. IV, 30.

4. W. quæ nec vestro gradui, nec eruditioni convenit.

5. W. Arnaldus.