Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/268

Cette page n’a pas encore été corrigée


252
ŒUVRES

Can. 4 Si quis dixerit, peracta consecratione, in admirabili Eucharistiæ Sacramento non esse corpus, et sanguinem Domini Nostri Jesu Christi, sed tantum in usu, dum sumitur, non autem ante, sed post; et in hostiis, seu particulis consecratis, quæ post communionem reservantur, vel supersunt, non remanere verum corpus Domini ; anathema sit.

Can. 6. Si quis dixerit, in sancto Eucharistiæ Sacramento Christum unigenitum Dei filium, non esse cultu latriæ, etiam externo, adorandum; atque ideo nec festiva peculiari celebritate venerandum ; neque in processionibus, secundum laudabilem et universalem Ecclesiæ sanctæ ritum, et consuctudinem, sollemniter circumgestandum, vel non publice, ut adoretur, populo proponendum, et ejus adoratores esse idolatras; anathema sit [p. 278].

Sessio XIII. cap. VIII. De usu admirabilis hujus Sacramenti.

Sancta Synodus... rogat... ut [hujus] vigore confortati, ex hujus miseræ peregrinationis itinere ad cælestern patriam pervenire valeant, eundem panem Angelorum, quem modo sub sacris velaminibus edunt, absque ullo velamine manducaturi [p. 274].

RICHELIEU. — Traitté qui contient la Methode la plus facile et la plus asseurée, pour convertir ceux qui se sont separez de l'Eglise, par le Cardinal de Richelieu, Paris, Cramoisy, 1651, f.

Les Ministres de ce Royaume apres le decret d'union avec les Lutheriens, fait en leur Synode National tenu à Charenton l'année mil six cents trente et un, ont veu qu'il leur estoit tres-important de trouver quelque raison apparente sur laquelle ils pûssent fonder leur separation d'avec l'Eglise Romaine, mesme à raison du mystere de la Cene qui ne les separe pas d'avec les Lutheriens, bien que ceux-cy soutiennent comme l'Eglise Romaine, qu'en ce mystere le Corps de Jesus-Christ est substantiellement pris par la bouche du corps.

Ils disent donc que l'adoration que les Catholiques rendent à l'Eucharistie leur est un sujet légitime de séparation, parce