Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/209

Cette page n’a pas encore été corrigée


193
QUINZIÈME PROVINCIALE


vostre P. d'Anjou à décrier en pleine chaire dans l'Eglise de S. Benoist ¹le 8. Mars 1655. les personnes de qualité qui recevoient les aumosnes pour les pauvres de Picardie et de Champagne, ausquelles ils contribuoient tant eux-mesmes ; et de dire par un mensonge horrible, et capable de faire tarir ces charitez, si on eust eu quelque creance en vos impostures : Qu'il sçavoit de science certaine que ces personnes avoient detourné cét argent, pour l'employer contre l'Eglise et contre l'Estat. Ce qui obligea le Curé de cette paroisse, qui est un Docteur de Sorbonne, de monter le lendemain en chaire pour démentir ces calomnies. C'est par ce mesme principe que vostre P. Crasset a tant presché d'impostures dans Orleans, qu'il a fallu que M. l'Evesque d'Orleans l'ait interdit comme un imposteur public par son mandement du 9. Sept.² où il déclare qu'il defend à Frere Jean Crasset Prestre de la Compagnie de Jesus, de prescher dans son diocese, et à tout son peuple de l'ouïr souz peine de se rendre coûpable d'une desobeïssance mortelle, sur ce qu'il a appris que ledit Crasset avoit fait un discours en chaire remply de fausseté et de calomnie contre les Ecclesiastiques de cette ville , leur imposant faussement et malitieusement qu'ils soutenoient ces propositions heretiques et impies : Que les commandemens de Dieu sont impossibles : que jamais on ne resiste à la grace interieure ;

____________________________________________________________

1. B. [à Paris]. — Cf. l'extrait de la Lettre d'Arnauld à un duc et pair, supra p. 172 sq. et la note.

2. B. Sept, [dernier]. — Cf. cette censure, supra p. 175 sq.

2 e série. III 13