Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/20

Cette page n’a pas encore été corrigée


4 ŒUVRES

charité, toutes les fois que vous en userés ainsy, et que vous en obligerés une personne qui vous aime et vous estime beauoup plus que vous ne pensés. »

Les répliques des Jésuites devenaient aussi plus nombreuses. Le Père Nouet fit paraître alors une Response à la Douzième Lettre des Jansenistes, 8 p. in-4° ; nous en extrayons ces quelques passages : « ....Je pouvois, monsieur, vous laisser fuir avec confusion, et en desordre, sans me donner la peine de courir aprés vous : mais comme vous témoignez par vos cris, que vous estes blessé, et que vous avez de la douleur, je suis bien aise d’en apprendre le sujet, et d’essayer si je puis, de vous consoler. .... VOUS ESTES SEUL ! Je croy fermement, que vous voulez faire pitié aux gens, et pour moy j’ay de la compassion de voir trente ou quarante solitaires fort empeschez, l’un à chercher des passages, l’autre à les couper ou allonger, l’autre à revoir vos Lettres, l’autre à corriger des épreuves, l’autre à debiter des feuilles, l’autre à les lire à la ruelle des lits, et les faire valoir, pendant que vous criez en vous cachant, JE SUIS SEUL, sans force, et sans aucun appuy humain, donc je ne suis pas un imposteur. Ce raisonnement est persuasif et fort puissant. »

Cette réponse provoqua une Refutation de la Réponse à la Douzième Lettre, 8 p. in-4°, qui parut un peu après la treizième Provinciale, et qui est due sans doute à Nicole. Elle fut insérée plus tard dans l’édition de Wendrock sous la forme d’une note I à la douzième Provinciale ; elle y était précédée de cet avertissement : « La lettre suivante a été donnée au public par un Auteur inconnu, et inserée entre la douziéme et la treiziéme Lettre de Montalte. Elle examine en détail quelques chicanes des Jesuites, ausquelles Montalte n’auroit pu s’arrêter sans faire tort au public qui attendoit de lui toute autre chose. Il est vrai qu’elle est fort éloignée de la beauté des autres, parce qu’elle traite une matiere tout à fait difficile... »

Elle a été réimprimée dans de nombreuses éditions des Provinciales.