Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/169

Cette page n’a pas encore été corrigée


153
QUATORZIÈME PROVINCIALE


est aussi appellé dans l'Escriture le Prince du monde et le Dieu de ce siecle ; parce qu'il a par tout des supposts et des esclaves. Jesus-Christ a mis dans l'Eglise qui est son empire, les loix qu'il luy a plû selon sa sagesse eternelle ; et le diable a mis dans le monde, qui est son royaume, les loix qu'il a voulu y establir. Jesus-Christ a mis l'honneur à souffrir ; le diable à ne point souffrir. Jesus-Christ a dit à ceux qui reçoivent un souflet, de tendre l'autre jouë¹ ; et le diable a dit à ceux à qui on veut donner un souflet, de tuer ceux qui leur voudront faire cette injure. Jesus-Christ declare heureux ceux qui participent à son ignominie; et le diable declare malheureux ceux qui sont dans l'ignominie. J. Christ dit : Malheur à vous quand les hommes diront du bien de vous ; et le diable dit : Malheur à ceux dont le monde ne parle pas avec estime.

Voyez donc maintenant, mes Peres, duquel de ces deux royaumes vous estes. Vous avez oüy le langage de la ville de paix, qui s'appelle la Hierusalem mystique ; et vous avez oüy le langage de la ville de trouble, que l'Escriture appelle la spirituelle Sodome² : lequel de ces deux langages enten-

___________________________________________________________

1 . Luc. VI, 29 : Et qui te percutit in maxillam, præbe et alteram. — VI, 22: Beati eritis cùm vos oderint homines... et exprobraverint, et ejecerint nomen vestrum tanquam malum propter Filium hominis. — VI, 26 : Væ cum benedixerint vobis homines.

2. Apocal. III, 12 :... et scribam super eum... nomen civitatis Dei mei novæ Jerusalem, qux descendit de cœlo a Deo meo. — XI, 8 : Et corpora eorum jacebunt in plate is civitatis magnæ, quæ vocatur spiritualiter Sodoma.