Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/141

Cette page n’a pas encore été corrigée


QUATORZIÈME PROVINCIALE. — INTRODUCTION 125

Comment est-ce que le Janseniste traduit ce passage? Pour six ou sept ducats, il est permis de tuer un homme, encore que celuy qui les emporte s’enfuye. Est-il possible me direz-vous, qu’il l’ait traduit de la sorte? n’en croyez qu’à vos yeux. Lisez l’endroit que je vous marque. Quoy donc? est-il permis de tromper ainsi le public, et de se joüer avec tant d’impunité de l’honneur des personnes Religieuses? Les Jansenistes n’en font point de conscience dans la creance, dont ils se flattent, qu’il se trouvera peu de Lecteurs, qui veuïllent prendre la peine de verifier les textes qu’ils falsifient par un dessein formé, pour abuser de la credulité des simples. Mais continuons à rappeler les falsifications de ce mauvais Secretaire.

XIV. IMPOSTURE. — Molina dit au mesme lieu, qu’il n’oseroit condamner d’aucun peché un homme, qui tué celuy qui luy veut oster une chose de la valeur d’un escu, ou moins. Unius aurei vel minoris adhuc valoris. Lettre 7. p. 7. [p. 140 sqq.]

RESPONSE. — Cet infidele traducteur ne laisse rien d’entier dans le texte qu’il cite, il en retranche les termes essentiels, dont la suppression change le cas que propose Molina, et corrompt la pensée de cet Autheur.

Pour découvrir cette imposture, il faut se souvenir, que toutes les loix permettent, comme dit Innocent troisiéme, de repousser la force par la force, non pas avec le dessein de se venger, mais avec celuy de se defendre 1. C’est ainsi que l’Ecriture exempte de blasme celuy qui tuë un larron, quand il le trouve perçant les murailles, ou rompant la porte de sa maison (Deuteron. c. 22.). C’est ainsi que la loy permet de tuer mesme en plein jour un voleur qui est armé (Vide Cujacium....).

Selon cette regle si commune voicy ce que dit Molina : Si quelqu’un vouloit usurper injustement une chose de la valeur d’un

______________________________________________________________

1. Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt, non ad vindictam sumendam, sed ad propulsandam injuriant. c. Significasti.