Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/140

Cette page n’a pas encore été corrigée


124 ŒUVRES

Ne craint-elle point d’emprunter la morale des Heretiques, qui a esté si fatale à ce Royaume?...

SIX IMPOSTURES NOTABLES sur le sujet de l’homicide.

Je joins ces six impostures en suitte de la precedente, pour vous faire reconnoistre, quel est l’esprit qui anime les Jansenistes et qui donne le mouvement à la plume de leur Secretaire, afin de vous garder de leurs surprises, et de leur mauvaise foy dans une matiere de cette importance, où il s’agit de la vie des hommes.

XIII. IMPOSTURE. — Que le P. Molina Jesuite assure qu’il est permis de tuer un homme, pour six ou sept ducats, encore que celuy qui les emporte, s’enfuye. C’est en son tome 4. traitté 3. dispute 16. nombre 6. Lettre 7. page 7. [p. 139 sq.]

RESPONSE. — Il ne faut que conferer les paroles de Molina, avec la traduction du Janseniste, pour faire rire le Lecteur : mais d’un ris d’indignation contre cet Imposteur.

La question est d’un voleur, qui s’enfuit aprés avoir fait un larcin: et on demande s’il est permis de courir aprés luy, et de le tuer, si on ne peut autrement l’arrester, ou retirer ce qu’il emporte.

Que répond le P. Molina au lieu que le Calomniateur allegue? Si la chose, dit-il, n’estoit pas de grande valeur, par exemple, si elle n’estoit que de la valeur de trois, ou quatre, ou cinq ducats, Sotus tombe d’accord, et il y a d’autres Autheurs, qui en conviennent avec luy, qu’il n’est pas permis de tuer celuy qui s’enfuit. Mais si elle estoit de grande valeur, et qu’il y eust peu d’apparence de pouvoir peu aprés le recouvrer, Sotus assure qu’il est permis, en ce cas là, de le tuer. Et je n’oserois pas condamner cela,pourveu qu’on avertist auparavant celuy qui s’enfuit, qu’on le tuëra s’il ne laisse ce qu’il a pris. Toutesfois il faut tousjours conseiller en cette rencontre, qu’on ne commette point de meurtre 1 .

______________________________________________________________

1. Quando res non essct magni valoris.... interficiatur. Mol. to. 4. tr. 3. disp. 16. n. 6. (Cf. le texte, supra T. V, p. 72).