Page:Œuvres de Blaise Pascal, IV.djvu/341

Cette page n’a pas encore été corrigée


QUATRIÈME PROVINCIALE. — INTRODUCTION 235

et afin que ce consentement de la volonté soit libre, il faut que ces choses se passent en l’ame avant qu’elle consente au peché.

1. Dieu luy inspire quelque amour envers la chose qui luy est commandée, comme envers la chasteté, s’il s’agist d’un peché d’incontinence.

2. Il se fait un combat entre cet amour et la concupiscence de la chair.

3. Dieu donne à l’ame la connoissance de sa foiblesse, c’est à dire il luy fait connoistre que sans secours elle ne sçauroit eviter de tomber dans le peché.

4. Il luy donne aussi la connoissance du medecin, auquel elle doit avoir recours pour trouver remede aux maux qui l’accablent.

5. Il la porte en mesme temps à désirer sa guerison.

6. Et il luy inspire un mouvement d’implorer le secours divin, afin d’estre delivrée de la tentation qui la presse.

7. L’Ame néglige de prier et d’avoir recours au medecin.

8. Cette negligence fait qu’elle mérite d’estre abandonnée de Dieu.

9. Estant abandonnée elle tombe dans le peché et viole le commandement.

Voila ce que M. le Moine juge necessaire, afin que ce que fait un homme contre la loy de Dieu luy puisse estre imputé à peché : parce qu’il pretend que si tout cela ne s’estoit passé de la sorte dans l’ame de celuy qui peche, et sur tout si Dieu ne luy avoit donné un mouvement de le prier, son peché n’auroit pas esté commis librement, le violement du precepte n’estant pas libre, selon sa doctrine... [p. 254].

p. 966. I. Exemple. Des Athees...... Selon les nouvelles lumieres de son admirable Theologie, il ne faut qu’estre parfaitement athee, pour estre en un estât de pouvoir commettre tous les crimes et toutes les abominations du monde, sans que Dieu les puisse punir, ny mesme les imputer à peché... [p. 255].

N’est-ce pas donc là une Theologie bien sainte et bien chrestienne; qui est si favorable aux Athées, qui leur promet