Page:Œuvres de Blaise Pascal, IV.djvu/287

Cette page n’a pas encore été corrigée


181


INTRODUCTION

I. — LA CENSURE DE SORBONNE

La censure contre Arnauld fut votée le 31 janvier; le 27, Arnauld avait fait signifier un acte officiel pour établir qu’elle était par avance frappée de nullité. Nous publions les passages essentiels de cet Acte, qui est mentionné dans la troisième Provinciale, et la version française de la censure prononcée en Sorbonne.

Acte signifié le 27. jour de janvier 1656. à Messieurs les Doyen, Syndic, et Greffier de la Faculté de Theologie de Paris, à la requeste de Monsieur Arnauld, Docteur de Sorbonne. s. I. 4 p. in-4°.

AUJOURD’HUI est comparu pardevant les Notaires Gardenottes du Roy nostre Sire en son Chastelet de Paris soussignez en la maison de Galloys l’un d’iceux Me ANTOINE ARNAULD Prestre Docteur en Theologie de la Maison et Société de Sorbonne, demeurant ordinairement à Port-Royal des Champs prés Chevreuse, estant de present à Paris, lequel a dit et declaré qu’encore qu’il ait eu jusques à present plusieurs raisons de se plaindre du procedé qui a esté tenu contre luy dans l’examen de la Seconde Lettre du 10. Juillet 1655. qu’il a esté contraint de publier pour respondre à plusieurs escrits que l’on auroit fait contre sa premiere Lettre touchant ce qui s’estoit passé à l’endroit d’un Seigneur de la Cour dans une Paroisse de Paris, en ce que les Docteurs deputez pour l’examen de sa Lettre ont eu la dureté de persister à se porter pour ses Juges, après les recusations qui leur ont esté signifiées de sa part ; Que quelques Docteurs de la Communauté de Saint Sulpice, contre lesquels ladite Lettre a esté escritte, et quelques autres Docteurs qui avoient approuvé