Page:Œuvres de Blaise Pascal, IV.djvu/219

Cette page n’a pas encore été corrigée


PREMIÈRE PROVINCIALE, - INTRODUCTION 115

pouvoir prochain, pourveû qu’ils avertissent les Lecteurs à l’entrée de leurs livres, qu’ils ne parlent pas comme les autres hommes, et ne prennent pas les mots dans leur signification ordinaire... [p. 137].

p. 25. Supposons donc qu’un de ces pretendus Heterodoxes qui ne veulent pas avouer ce pouvoir prochain, estant touché de quelque mouvement de repentir, aille trouver M. le Moine 1 pour apprendre de luy la foy de l’Eglise, mais que retenant tousjours une secrete aversion pour le Molinisme, il prie le P. Nicolaï d’assister à la Conference, de peur que M. le Moine au lieu de l’instruire de la foy catholique non contestée ne luy veüille inspirer de ses propres opinions.

On ne manquera pas de luy dire d’abord que pour estre catholique il faut renoncer à Jansenius. Mais cet homme que nous supposons estre un peu instruit de la doctrine de l’Eglise leur repartira, qu’il ne sçait pas quels sont les sentimens de Jansenius, mais qu’il sçait bien que la foy catholique ne peut consister à croire que des erreurs soient ou ne soient pas dans un auteur particulier, et partant qu’il les prie de luy apprendre, ce que l’on estoit obligé de croire pour estre veritablement orthodoxe et catholique avant que Jansenius eut rien escrit de la Grace.

Sur cette proposition on luy donnera à signer le nouvel article de foy conceu en ces termes. Nulli justo deest gratia sine qua non habeat proximam et completam potestatem vincendi tentationem.

Jamais aucun juste ne manque de la grace sans laquelle il nauroit pas le pouvoir prochain et accomply de vaincre la tentation.

_____________________________________________________________

1. Déjà le P. Gaborens, dans le Discours d’un Religieux, Professeur en Theologie sur le sujet d’un voyage qu’il a esté obligé de faire à Paris, à l’occasion de la doctrine de la Grace. Paris, 1652. 58 p. in-4°, avait mis en scène un homme curieux de théologie qui faisait des visites aux représentants des divers partis. Nicole imite le procédé, que Pascal reprendra, cf. infra p. 133 sqq.