Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, II.djvu/592

Cette page n’a pas encore été corrigée


672

��APPENDICE

LETTRE DE JACQUELINE PASCAL

��INTRODUCTION

��En éditant les lettres de Jacqueline Pascal, nous avions pris pour règle que nous pouvions soupçonner dans les copies des manuscrits Guerrier des erreurs relatives à la transcription des noms propres (Voir en particulier T. I, p. 182, n. 3, et T. m, p. Il, n. 2, et p. 18, n. 3). Nous avions donc cru pouvoir T. II, p. 42, conjecturer que les amis qui accompa- gnaient Descartes dans sa visite à Pascal étaient MM. Hardy et de Martigny, au lieu de MM. Habert et de Montigny. Les recherches approfondies de M. Charles Adam, l'ont conduit à maintenir les lectures des copies ÇVie et Œuvres de Descartes, 1910, AppendiceX,p.583).Ils'agirait,d'unepart,de Germain Habert, abbé de Cerisy, né à Paris en i6i5, et mort en 1654, auteur d'une Vie du cardinal de Bérulle, qui parut en 1646. Quant à M. de Montigny et à son fils, M. Charles Adam les a fait connaître en s'aidant du Tome H de l'ou- vrage Le Parlement de Bretagne (i554-i79o), que M. Fré- déric Saulnier a fait paraître à Rennes en 1909 (p. 656). René de Montigny, sieur de Beauregard, né en ib^b, à Sarzeau (Morbihan), fut avocat général au Parlement de Bretagne en 1623, et mourut en 1660. Son fils, François de Montigny, né à Vannes en 1629 (il était donc « petit garçon » en 1647); mort en 1692, fut reçu à la succession de son père en i654, il devint en 1674 président à mortier au Parlement de Rennes.

Nous devons revenir également sur une correction de la lette inédite, supra, p. 887 sq., que nous avions trouvée dans les Archives du Séminaire des Vieux Catholiques à Amersfoort, et que M. A. Gazier possédait aussi dans un recueil manus-

�� �