Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, II.djvu/572

Cette page n’a pas encore été corrigée


532 ŒUVRES

sainte vie, l'amour de la vie est neantmoins demeuré : et l'horreur de la mort estant restée pareille, ce qui estoit juste en Adam est injuste ^ et criminel en nous.

Voylà l'origine de l'horreur de la mort, et la cause de sa défectuosité.

Eclairons donc l'erreur de la nature par la lumière de la loy.

L'horreur de la mort est naturelle, mais c'est en Testât d'innocence^ ; la mort ^ à la vérité est horri- ble, mais, c'est quand elle finit une vie toute pure. Il estoit juste de la haïr, quand elle * séparoit une ame sainte d'un corps saint : mais il est juste de l'aimer, quand elle sépare une ame sainte d'un corps impur. Il estoit juste de la fuïr, quand elle^ rompoit la paix entre l'ame et le corps ; mais non pas quand elle en calme la dissention irréconciliable. Enfin quand elle affligeoit un corps innocent, quand elle estoit au corps la liberté d'honorer Dieu, quand elle séparoit de lame un corps soumis^ et cooperateur à ses volontez, quand elle finissoit tous les biens dont l'homme est capable, il estoit juste de l'abhorrer ; mais quand elle finit une vie impure, quand elle

��1. Et criminel a été supprimé par Port-Royal.

2. 1670 : «parce qu'elle n'eust pu entrer dans le Paradis qu'en finissant une vie toute pure, w

S. G il est vray.

4. 1670: « n'eust pu arriver qu'en séparant. « 

5. Port-Royal remplace tous les imparfaits par des formes condi- tionnelles : eusl rompu, eust affligé, etc.

6. Ei cooperateur manque dans G.

�� �