Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, II.djvu/564

Cette page n’a pas encore été corrigée


544 ŒUVRES

mort en Jesus-Christ, il faut voir quel rang elle tient dans son sacrifice continuel et sans interrup- tion, et pour cela remarquer que dans les sacrifices la principale partie est la mort de l'hostie. L'obla- tion et la sanctification qui précèdent sont des dis- positions ; mais l'accomplissement est la mort, dans laquelle, par l'anneantissement de la vie, la créa- ture rend à Dieu tout l'hommage dont elle est ca- pable, en s'anneantissant devant les yeux de sa Ma- jesté, et en adorant^ sa souveraine existence, qui seule existe ^réellement. Il est vray qu'il y a ^encore une autre partie, après la mort de l'hostie, sans la- quelle sa mort est inutile : c'est l'acceptation que Dieu fait du sacrifice. C'est ce qui est dit dans l'Es- criture * : Et odoratus est Dominus suavitatem. a. Et Dieu a odoré et reçu l'odeur du sacrifice. » C'est vé- ritablement celle-là qui couronne l'oblation ; mais elle est plus tost une action de Dieu vers la créature, que de la créature vers Dieu, et n'empesche pas que la dernière action de la créature ne soit la mort.

Toutes ces choses ont esté accomplies en Jesus- CHRIST^ En entrant au monde, il s'estoflert^ : Obtulit

��I. G la.

1. G véritablement 1670 : « essentiellement. »

3. Encore n'est pas dans G.

4. Gen. VIII, 21 : Odoratusque est Dominus odorem suavitatîs

5. En n'est pas dans G.

6. Voir Heb. IX, i4, et X, 6-7 : Ideo ingrediens mundum dicit : HoS' tiam et oblationem noluisti ; corpus autem aptasti mihi. Holocaustomata pro peccato non tibi placuerunt, Tune dixi : Ecce venio : in capite libri [Ps. XXXIX, 7] scriptum est de me : ut Jaciam, Deus, voluntatem tuam.

�� �