Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, II.djvu/539

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
519
FRAGMENTS DU TRAITÉ DU VIDE DE PASCAL

Et quand le temps sera le plus déchargé, le mercure sera baissé de 18. lignes, et n’aura plus que 26. poulces 10. lignes. Les chaînons suspendus ne peseront que 107. livres.

L’eau sera baissée d’un pied six poulces, et ne sera plus qu’à 30. pieds 4. poulces. Le Siphon ne jouëra plus, parce que sa courte jambe, qui est de 31. pieds, excede la hauteur de 30. pieds 4. poulces, à laquelle l’eau demeure suspenduë dans la Pompe dans le mesme temps ; mais l’eau demeurera suspenduë dans chacune des jambes du Siphon à la mesme hauteur de 30. pieds 4. poulces, comme dans la Pompe, suivant la regle du Siphon.

Quelque temps après, le mercure et la chaîne et l’eau remonteront, et le Siphon jouëra par un petit filet ; quelque temps apres tout rebaissera, puis tout rehaussera, et toûjours tous à la fois recevront les mesmes differences ; et le jeu continuëra tant qu’on en voudra avoir le plaisir.

Que si le Siphon à eau est dans une basse court, et que le tuyau du mercure soit une chambre ; lorsqu’on observera que le mercure hausse dans la chambre où l’on est, on peut asseurer, sans le voir, que le Siphon jouë dans la court où l’on n’est pas. Et lorsqu’on verra baisser le mercure, on peut asseurer, sans le voir, que le Siphon ne jouë plus, parce tous ces effets sont conformes, et dépendans immediatement de la pesanteur de l’Air qui les regle tous, et les diversifie suivant ses propres diversitez.