Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, II.djvu/429

Cette page n’a pas encore été corrigée


EXTRAITS DES LETTRES DE DESGARTES A GARGAVI 409

vouloir faire, et je l'avois assuré du succez comme estant entièrement conforme à mes Principes, sans quoy il n'eust eu garde d'y penser, à cause qu'il estoit d'opinion contraire. Et pour ce qu'il m'a cy-devant envoyé un petit Imprimé, où il décrivoit ses premières expériences touchant le vuide, et promettoit de réfuter ma matière subtile, si vous le voyez je serois bien aise qu'il sceust que i 'attends encore cette réfutation, et que je la recevray en très-bonne part, comme j'ay toujours receu les objections qui m'ont esté faites sans calomnie... '.

��I. Réponse de Carcavi, de Paris, 2^ septembre 16^9 : « J'ay écrit à Monsieur Pascal, qui n'est pas encore de retour en cette Ville, ce que vous avez désiré que je luv fisse sçavoir de vostre part touchant l'expérience qu'il a fait faire du Vif-argent. » (Clerselier, III, 45o et Adam-Tannery, V, 4 12)-

�� �