Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, II.djvu/428

Cette page n’a pas encore été corrigée


408 ŒUVRES

et de combien il monte plus haut qu'au dessus. J'aurois droit d'attendre cela de luy plustost que de vous, parce que c'est moy qui l'ay advisé, il y a deux ans, de faire cette expérience, et qui l'ay assuré que, bien que je ne l'eusse pas faite, je ne doutois point du succez. Mais, parce qu'il est amy de Monsieur R. qui fait profession de n'estre pas le mien*, et que j'ay desja veu qu'il a tasché d'attaquer ma matière subtile dans un certain Imprimé de deux ou trois pages-, j'ay sujet de croire qu'il suit les pas- sions de son Amy lequel ne fait aucunement paroistre^ par ce que vous m'avez envoyé de sa part, qu'il sçache la solution de la difficulté de M. de Fermât touchant les équations entre cinq et six termes incommensurables...

��II

A Monsieur de Carcavi. A la Haye, le 17 aoust 1649.

Monsieur, Je vous suis tres-obligé de la peine que vous avez prise de m'écrira le succez de l'expérience de Monsieur Pas- cal touchant le Vif argent^, qui monte moins dans un tuyau, qui est sur une montagne, que dans celuy qui est dans un lieu plus bas. J'avois quelque interest de la sçavoir, à cause que c'est moy qui l'avois prié il y a 2 . ans de la

1. Sur la portée de celte remarque, voir la lettre de Descartes k Mersenne du 4 avril i648, supra, t. Il, p. 3o2, n» i.

2. La lettre qui suit ne permet pas de douter que Descartes ne fasse allusion évidente aux Nouvelles Expériences, supra, p. 75. — Les chiflFres, comme il arrive si souvent, ont été mal lus par le copiste; c'est: 30 ou 3o pages, que Descartes avait probablement écrit.

3. Voir la lettre de Carcavi, datée de Paris le 9 juillet 16^9, qui contient le compte rendu de l'expérience du Puy-de-Dôme « im- primée il y a desja quelques mois ». Ed. Clerselier, t. III, p. ^Sg, et Adam-Tannery, t. V, p. 869 ,

�� �