Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, II.djvu/412

Cette page n’a pas encore été corrigée


392 ŒUVRES

prisonnier entre les mains ^ du Mazarin, de faire un Ré- gent, l'autre d'envoyer à la Cour pour avoir response sur les Remontrances^ dans i[\ heures. Il passa que MM" les Gens du Roy iroient trouver le Roy pour le supplier de faire retirer ses troupes à lo lieues de Paris, avec parole de la part des Princes de faire retirer les leurs semblable- ment, et le supplieroient de faire response sur les Re- monstrances. M"" Talon s'excusa d'y aller à cause de sa santé, de sorte que M"" Bignon^ qui n'avoit pourtant pas* grande envie de faire ce voyage, fut obligé de partir avec M"" le Procureur gênerai \ Ils partirent à 6 heures du soir, et doivent revenir au jourd'huy. Quelques-uns croyent que cette deputation pourra nouer quelque con- fc^rence, d'autres® plus vraysemblablement qu'elle sera inutile comme toutes les autres, à cause qu'à la Cour on ne veut point^ ouyr parler de l'article du Cardinal, et les Princes^ croyent n'avoir point leurs seuretez sans cela. Cependant tout se perd et tout se ruyne. Le duc de Lor-

��1. A: de.

2. Voir dansles Mémoires d'Orner Talon {éd. cit., p, SaS), les Très humbles remontrances du Parlement au Roi contre le cardinal Mazarin (aS janvier 16^9).

3. Jérôme Bignon (lÔgo-iôSG) était, comme Orner Talon (1696- 1662), avocat général au Parlement de Paris. Il appartient à la pre- mière génération des amis de Port-Royal. C'est pour l'éducation de ses enfants que MM. Lancelot et de Saci avaient commencé les Petites Écoles {Nécrologe de 1761, t. I, p. 55 et 57).

II. A : omet grande.

5. Le Procureur général était alors Biaise Meliand ; il avait succédé à Mathieu Mole en i64i, il fut remplacé en i65o par Nicolas Fouquet.

6. A : omet plus.

7. A : entendre.

8. Nous avons signalé déjà cette expression de Princes qui revient quatre fois dans la lettre et qui pourrait bien être une leçon du co- piste. En fait, ce sont les parlementaires qui, députés à Rueil, refu- sèrent de négocier avec Mazarin, condamné par un arrêt du Parle

�� �