Page:Œuvres de Blaise Pascal, II.djvu/407

Cette page n’a pas encore été corrigée


LETTRE ÉCRITE PAR MADEMOISELLE PASCAL

��A Port Royal ce 4 mars*.

Je viens d'apprendre par la lecture que M' de la Place- m'a fait de vostre lettre Testât auquel vous vous trouvez dans la citadelle de Vaumurier, et les desordres que les gens de guerre continuent d'exercer dans tous

��1. La lettre est donnée dans les deux manuscrits comme écrite en i652 par Madame Perier. L'indication de l'année a dû être ajoutée après coup, et elle est certainement inexacte, puisque les événe- ments qui sont racontés dans la lettre se sont passés en i6/iQ. L'al- lusion à Vaumurier, où le duc de Luynes se fit construire un château en i652, a induit le copiste en erreur. D'autre part, l'ori- ginal devait seulement porter le nom de Pascal ; c'est encore par erreur qu'on a cru qu'il s'agissait de Madame Perier : en mars lé/Jg Gilberte Pascal était à Clermont, tandis que Jacqueline entretenait, à l'insu de son père, des relations avec Port-Royal. A ce moment, la mère Agnès, supérieure de Port-Royal de Paris, était réfugiée, avec trente de ses religieuses, dans la maison de M. de Bemières, maître ■des Requêtes (proche Saint-André des Arcs) : « Comme pourtant il ne convenait pas de laisser une maison de prière sans personne pour louer Dieu, quelques-unes des sœurs plus anciennes étaient demeurées ûu faubourg sous la mère Marie des Anges... M. Singlin y logeait lui-même le plus habituellement. » (Sainte-Beuve, Port-Royal, 5^ édit., t. II, p. 3o8).

2. M, de la Place est le nom sous lequel Arnauld est désigné dans les correspondances de l'époque. Voir dans les Mémoires d'IIermant éd. Gazier, t. I, iQoS, p. /478, l'incident soulevé à cet égard par M. Amyot, docteur de la Sorbonne et grand ennemi des jansénistes ; il attribuait à Arnauld un ouvrage écrit par Claude de la Place : « il savait que le nom de La Place était le nom de guerre de M. Arnauld. » A quoi l'un dé ses collègues répondit « qu'il y avait un véritable M. de la Place, comme il y avait un véritable M. Amyot » (juillet i65o).

�� �